YouTuber, le premier long métrage sur les créateurs, par un créateur

La Rédaction

« Donne à un homme un poisson et tu le nourriras pour un jour. Apprends le à pêcher et il se nourrira pour la vie. »

Les derniers articles par La Rédaction (tout voir)

YouTuber, le premier long métrage sur les créateurs, par un créateur.

Nous étions récemment invités au Youtube Space Paris à découvrir en avant-première le long métrage du vidéaste Olivier Kissita.

Ce documentaire a pour but de donner la parole aux grandes figures du divertissement sur le web que sont devenus les youtubeurs.

La particularité de cette œuvre réside dans le fait que son réalisateur à absolument tout fait de A à Z et a surtout parcouru le monde dans le but d’aller à la rencontre d’autres vidéastes sur différent continent (trois si ma mémoire est bonne).

Film Youtuber Olivier Kissita 2

L’idée est audacieuse : donner la parole aux youtubeurs pour en apprendre plus sur eux, leur passion, leur parcours, et cela, de la manière la plus transparente possible (le jeune réalisateur précise d’ailleurs que leur propos n’engage qu’eux) le tout est entrecoupé des sketchs d’Olivier Kissita et sa team.

Film Youtuber Olivier Kissita 2

D’ailleurs au fond qu’est qu’un youtubeur ? D’après Wikipedia :

Un vidéaste, sur la Toile, est un internaute qui réalise et publie du contenu vidéo sur un site d’hébergement de vidéos, tels que YouTube, Dailymotion ou encore Vimeo, ou bien sur un blog ; tous se servant du média d’Internet. Ils sont ainsi souvent surnommés youtubeurs (de l’anglais youtuber qui désigne quant à lui tout utilisateur du site), et parfois podcasteurs (en référence au podcast, dont la méthode de partage est cependant différente).

Un vidéaste qui se sert d’un site d’hébergement de vidéos publie son contenu sur sa chaîne, division du site rattachée à son compte (dans le cas de YouTube, un compte Google). D’autres vidéastes privilégieront la publication de leurs vidéos sur leur blog.

L’activité de vidéaste sur la Toile peut générer une rémunération, grâce aux recettes de publicité en ligne ou aux partenariats commerciaux avec des marques. Parfois, cette activité rapporte assez pour que le vidéaste en fasse sa profession. D’autres font appel au financement participatif : une partie du public devient alors coproductrice de la chaîne, ce qui doit lui permettre de grandir et se développer, notamment par achat de matériel.

Il est donc intéressant de voir les vidéastes se confronter à ce genre de définition que l’ont se fait d’eux tout au long du documentaire.

Suivez les actualités d’Olivier pour connaitre la sortie grand public de son œuvre et des prochaines projections privées :

https://www.facebook.com/OlivierKiss

 

Exprime toi sur Facebook