L’âge d’or du Rap français en concert

Sabrina Biodore
Suivez-moi !

Sabrina Biodore

Rédactrice depuis 2007. Mes thèmes de prédilection : cinéma et séries.
Auteure du livre "Je ne saurais jamais jouer la comédie sociale", éditions Edilivre.
Sabrina Biodore
Suivez-moi !

rap françaisC’est toujours étonnant de se réveiller à une heure tardive, entourée de sons que l’on aime bien. En me réveillant, au milieu de la nuit, après une séance d’écriture intensive, je suis tombée sur un concert “L’âge d’or du rap français”, diffusé sur France Ô. J’ai alors attrapé le premier gadget électronique qui m’est tombé sous la main (ici, mon smartphone), pour commencer à tweeter toutes mes impressions, au fur et à mesure de l’avancement du concert, organisé par Mazava Corp.

Premier constat réalisé, alors que j’émerge doucement : le son déchire ! C’est clair ! Et puis, ça fait plaisir de se retrouver en terrain connu et de voir qu’on n’est pas le seul à l’apprécier (eu égard au public important qui assistait au concert diffusé à la télévision). Revoir Rocca, Rockin Squat, IAM, Passi, Oxmo Puccino, Busta Flex, les Sages Poètes de la rue, Kery James, les X-men, K-reen ou Assia et les autres artistes du rap français présents, sur scène a été un réel plaisir.

 

Deuxième constat : certains morceaux manquent cruellement à l’appel !

  • On ne peut que déplorer l’absence du groupe mythique NTM, qui a “gravé dans la roche” ses morceaux et forgé l’univers du rap français, au même titre que des groupes comme IAM, Assassin ou Minister Amer (bien présents, eux !).
  • l’absence de stars françaises du rap féminin comme Sté Strauz (an incredible female MC intronisée dans le milieu grâce à son mini album « Sté real », sur lequel on peut découvrir quelques morceaux d’anthologie ! ) ou Lady Laistee qui ont, elles aussi, « oeuvré pour le hip-hop ».

 

  • Certains morceaux de la compilation Hostile (1996), qui avait fait l’effet d’une bombe rapologique lors de sa sortie, manquent également. On peut citer certains morceaux irremplaçables comme “3 fois plus efficace” (2 bal niggets feat Niro), “Le crime paie” de Lunatic ou “Tout saigne” (La Clinique feat. Doc Gynéco). Que l’on soit fan de Doc gynéco ou pas, on ne peut que le devenir en écoutant ce morceau incroyable (excepté quelques phrases tendancieuses de ce dernier, avis personnel, bien entendu !), qui à mon sens, fait définitivement partie de l’âge d’or du Rap Français.

Quelques suggestions, peut-être, à méditer pour les organisateurs de ce concert d’exception, qui pourrait devenir récurrent. Chapeau bas tout de même, pour la qualité du concert proposé ! Espérons que les responsables pourront inviter et ajouter au programme ces rappeurs de marque dans les prochains opus. En effet, au vu du succès du concert donné à la Cigale, une série de concerts a été organisée dans toute la France, en 2017. Dépêchez-vous de prendre votre billet, car les réservations ne devraient pas traîner !

Et vous ! Quel rappeur ou rappeuse, quel morceau de l’âge d’or du rap français, pensez-vous qu’il manque au programme ?

Exprime toi sur Facebook